Erreur
  • Erreur lors du chargement des données de flux.
 
Accueil > Coups de coeur > du comité de lecture

comité de lecture

Comité de lecture 123 novembre 2015

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer PDF

RÉUNION DU COMITÉ DE LECTURE DE NOVEMBRE 2015 (N°123) : COMMENTAIRES

Une Contrée paisible et froide de Clayton LINDEMUTH

Que dire ? A réserver au lecteur qui aime les ambiances glacées au propre comme au figuré. Le titre l'annonce, mais paisible en aucun cas, au lecteur donc qui n'a pas peur d'être choqué par les mots crus et les situations sordides, incestes à répétition par exemple. La description de la vie rurale dans une contrée dure est terrifiante (j'espère cela ne reflète pas la vie) dans les bourgades de l'ouest américain il y a une quarantaine d'années. Le tout laisse une impression peu agréable. C'est une appréciation toute personnelle mais je ne garderai pas un souvenir impérissable de cette lecture qui fait vraiment partie des romans "noirs". Pour résumer, je n'ai pas aimé du tout malgré les nombreuses critiques élogieuses que j'ai pu lire sur ce livre. Voir le catalogue Lu par Nicole GOIDIN ♥♥♥ Bon Vent de Georges PERNOUD                                   

                     Cette année Thalassa fête ses 40 ans d’existence. Dans ce livre Georges Pernoud raconte la naissance de cette émission. D’abord il nous parle de son enfance au Maroc puis son adolescence en région parisienne et ses difficultés scolaires enfin ses premiers pas derrière la caméra qui le mènera vers des horizons lointains, différents et des rencontres avec des hommes de la mer, Tabarly, Kersauson et bien d’autres.  La passion de la mer, il nous la partage grâce à son émission Thalassa  depuis 40 ans.   Dans ce livre, il relate quelques voyages, ses aventures. Il dénonce la folie des hommes à jeter les ordures à la mer, il voudrait faire prendre conscience que la nature est belle, les océans puissants mais fragiles et qu’il est impératif de  les respecter. Voir le catalogue Lu par Anne-Marie KOOPMANS ♥♥♥

La piste noire d’Asa LARSSON

Au nord de la Suède, un cadavre est découvert dans une cabane de pêcheurs abandonnée. Inna Wattrang, la jeune femme torturée, était la porte-parole de Mauri Kallis riche industriel.  Au fil de l’enquête, Rebecka Martinson découvrira un monde de mensonges et de haines. Vous avez sans doute entendu les critiques de ce nouveau thriller d’Asa Larson. Elles sont toutes très favorables. J’ai d’ailleurs moi-même entendu pendant un long moment la publicité de ce roman sur une radio nationale et j’étais impatiente de le découvrir ! Certes le roman décrit de très belle manière les paysages extrêmes de la Suède : le climat très rude, les effets du froid, les habitudes de vie. Nous connaissons chaque personnage du roman avec chaque fois, un retour sur sa vie le tout dans une jolie écriture. Malgré tout cela, et bien que le thriller soit l’une de mes lectures préférées, je n’ai pas aimé celui-ci. Pourquoi ?Je ne sais pas  trop en donner la raison, sans doute est-il un peu trop fouillis ? Je vous invite à le lire et à donner votre avis sur le blog de la bibliothèque. Vous ferez peut être partie des fans ! Voir le catalogue Lu par Brigitte HOUVENAGHEL

Six jours de RYAN GATTIS

                 Los Angeles, 1992, le verdict d’un procès a déclenché six jours d’émeute : quatre policiers qui ont tué un jeune noir, Rodney King, ont été acquittés. Dans un quartier de la ville, éloigné du centre des émeutes, des gangs profitent de cet  état de «guerre» pour régler leurs différents : le jeune Ernesto Vera, frère d’un gansta mais non affilié à une bande, est exécuté en représailles par la bande adverse. La sœur de celui-ci veut se venger. Dix-sept personnes vont raconter cette spirale infernale de la violence. Pendant six jours, ces personnages, gangs latino, asiatique, infirmière, pompier noire, tagueur, tour à tour décrivent ces scènes de pillage, d’incendies, de violence et de règlements de compte  entre eux  et avec la société qui les a laissés sur le côté. On s’aperçoit très vite que nombre de ces ganstas sont très jeunes. Plus aucune loi ne compte. Ryan Gattis utilise le langage  de chacun, un langage dur et tiré de la rue. Les narrateurs tutoient le lecteur et l’entraînent dans leur vie, au cœur  de Los Angeles, ville aux fortes tensions raciales et sociales. Ces descriptions crues et réalistes nous entraînent  dans l’horreur. En faisant parler ces personnes tour à tour, les faits s’imbriquent et se complètent. L’histoire alors se reconstitue avec toute sa violence. Roman violent, choquant, réaliste mais saisissant à l’écriture rythmée et vivante.  Un livre captivant, intense. A lire. Voir le catalogue. Lu par Chantal NORMAND ♥♥♥♥               

La Fille du train de Paula HAWKINS

Un thriller surprenant, tout en psychologie ! Et tellement génial !
Un début qui semble assez banal. Une jeune femme quittée par son mari fait une dépression et cela se complique lorsqu’elle sombre dans l'alcoolisme, lorsqu'elle est ivre, ne se souvient plus de ce qu'elle fait comme aller harceler le nouveau couple formé par son ex et sa nouvelle femme qui de surcroît a emménagé dans son ancienne maison, qu'elle aperçoit d'ailleurs depuis son train, deux fois par jour, en se rendant à son travail. Pas banal ! Lors de ce trajet, elle voit un autre couple dans une maison voisine. Elle s'y attache et leur imagine  une vie idéale comme celle qu'elle aurait pu avoir. Mais un jour la femme de la maison voisine disparaît. Qu'a-t-elle fait ? Qu'a-t-elle vu ? Son esprit se brouille. Elle veut savoir ! La construction du roman est un plaisir car ces trois femmes, l'alcoolique, la nouvelle femme et la disparue nous livrent tour à tour leurs pensées. Nous sommes manipulés jusqu'au bout et on aime ça. On doute au fil des pages de l'intégrité et de la bonne foi de chaque personnage. Une tension progressive nous gagne et s'amplifie jusqu'à la confrontation finale. J'adore !  Voir le catalogue. Lu par Fanny WOJCIECHOWSKI ♥♥♥♥

Michel-Ange de Jack LANG et Colin LEMOINE 

Ce livre, très bien écrit, s’adresse aux amateurs d’art, aux amoureux de Michel-Ange ou ceux qui souhaitent le découvrir, à ceux qui prévoient un voyage en Italie sur les traces de cet incroyable peintre et sculpteur. Ce livre est très complet et ne raconte pas que la «grande histoire». Il y a 500 ans, la fresque du plafond de la Chapelle Sixtine était inaugurée. Les auteurs profitent de cet anniversaire pour revenir sur la vie de Michel-Ange, un génie autour duquel s’inventa la politique culturelle, Jack Lang ne pouvait ignorer un tel personnage. Les auteurs nous apprennent énormément de détails de la vie de Michel-Ange faite de misères et de splendeurs ;  ses chefs-d’œuvre, les faits avérés, les légendes puisque la fortune de Michel-Ange doit aussi bien à la fable qu’à la réalité. C’est un saltimbanque irrésolu, un clown triste, un génie autoritaire, un homme seul, si seul et pourtant admiré par tout un peuple. Un homme qui acheva rarement ses œuvres, laissant au temps le soin de les compléter. Voir le catalogue. Lu par Anne-Catherine DUFOUR ♥♥♥ 

               2084 La Fin du monde de Boualem SANSAL

Les aventures d'Ati, habitant de l'Abistan, pays imaginaire où la religion omniprésente  manipule  la population. Le personnage central,  confronté au doute, avec l'aide d'amis, remet en cause le dogme religieux. Son parcours individuel lui permet de constater que le régime mis en place a des failles, il va s'aventurer au sein du pouvoir central. La fin de son aventure va lui révéler des horizons inconnus. Allusion au roman d'Orwell 1984 où la manipulation n'est plus l'apanage de Big Brother, mais celle de la religion. On y voit une critique de l'Etat Islamique. Le roman est difficile de lecture au début, suite à la description de la manipulation religieuse, mais s'avère plus lisible dans la seconde partie qui tient le lecteur en haleine. Voir le catalogue Lu par Philippe DEKEIRLE ♥♥♥♥

La Brigade du Tigre de Gérard MORDILLAT

 Des amis de jeunesse se retrouvent 30 ans plus tard et décident d’enlever Pierre Ramut un éditorialiste célèbre de « Valeurs françaises » qui ne défend pas les salariés. Il approuve l’augmentation des heures de travail, l’augmentation de l’âge de la retraite quel que soit le métier et la diminution du salaire pour lutter contre la concurrence. L’enlever mais pas seulement, ils veulent le faire travailler comme les ouvriers : faire les trois huit, six jours sur sept, être très productif avec un salaire minimum. Il sera retenu pendant trois mois dans un bunker. Dans ce roman plusieurs sujets sont abordés : une réflexion des mondes décalés, le monde du travail, l’amitié, la séquestration. Un roman facile à lire et qui nous fait réfléchir sur les problèmes économiques et sociaux du monde. Voir le catalogue Lu par Marie-Françoise WRIGHT ♥♥♥       

Petit Piment d’Alain Mabanckou

Petit Piment est le surnom du narrateur, qui a grandi dans un orphelinat congolais. Beaucoup de choses changent dans sa vie à la suite de la révolution socialiste dans le pays. Je ne suis pas parvenue à m'attacher aux personnages et l'histoire ne m'a pas passionnée non plus. Le début semblait prometteur, mais je me suis lassée au fil des pages, plus Petit Piment grandissait et perdait son innocence, plus je m'ennuyais.Voir le catalogue Lu par Patricia DULAC  

     La Maladroite d’Alexandre SEURAT

Une famille «recomposée» élève leurs enfants. Diana appartient à ce nouveau couple. Derrière cette façade d’une famille heureuse et unie se déroule un drame morbide et inconvenable dont Diana sera malheureusement la victime. Tous les lecteurs seront touchés par ce livre. Voir le catalogue Lu par Alain KOOPMANS ♥♥♥   

Page 10 sur 33