Erreur
  • Erreur lors du chargement des données de flux.
 
Accueil > Coups de coeur > du comité de lecture

comité de lecture

Comité de lecture de septembre 2016 N°129

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer PDF

RÉUNION DU COMITÉ DE LECTURE SEPTEMBRE 2016 (N°129) : COMMENTAIRES

                                          Nos adorables belles filles d'Aurélie VALOGNES

Comédie familiale qui présente tous les personnages, évènements, disputes, réconciliations, discussions, de la "vraie vie". Chacun peut y retrouver avec le sourire, des anedoctes déjà vécues...

Le titre n'est pas vraiment le reflet général du livre. Bien entendu les "belles-filles" sont au centre du roman, mais elles permettent surtout aux parents, beaux-parents et maris de se remettre en question !

Livre très facile à lire, avec des passages attendrissants, mais d'autres moins captivants...

Voir le catalogue. Lu par Brigitte HOUVENAGHEL ♥♥

                   Le loup peint de Jacques SAUSSEY

Une intrigue dans une ville tranquille de l'Yonne qui va être le théâtre de meurtres aussi sauvages qu'inexpliqués.

L'auteur nous enmmène du milieu vétérinaire jusqu'aux endroits "troubles" et peu fréquentables de la bourgade et nous fait découvrir peu à peu des personnages attachants mais pas si recommandables !

Un policier bien écrit et bien construit qui nous tient en haleine jusqu'au bout.

A lire sans modération.

 Voir le catalogue. Lu par Nicole Goidin ♥♥♥♥

                                     La fille dans le brouillard de Donato CARISI

Dans son dernier thriller, Donato Carisi a choisi le thème de la disparition d'une jeune fille. Un thème banal qu'il a traité de façon très différente de celles que l'on a déjà lues !

Pas de scène morbide, pas de sang...

Tout est dans l'écriture de la vie des personnages de ce petit village des Alpes.

Le commissaire Vogel, très médiatique, est chargé de l'enquête ; il s'acharne jusqu'à ce qu'il trouve. A-t-il tort? A t-il raison ?

L'auteur pose la question : le pouvoir des médias est-il le mal du siècle ?

J'ai beaucoup aimé " le Chuchoteur", j'ai été un peu déçue du dernier thriller de Donato Carisi.

Voir le catalogue. Lu par Michèle Casteleyn ♥♥

                                 Riquet à la houppe de Amélie Nothomb 

Enide, enceinte à 48  ans donne naissance à Déodat après de nombreuses années d'un mariage heureux avec Honorat. Mais, surprise, Déodat est très laid : ce qui n'empêchera pas les parents de l'entourer de compréhension et d'affection. Déodat est exceptionnellement intelligent et passe au-dessus des railleries de ses camarades.  Les filles du lycée l'apprécient.
D'un autre côté, Rose et Lierre ont une fille, Trémière, dotée d'une rare beauté. Les parents la trouvent bête mais heureusement, sa grand-mère, la mystérieuse Passerose l'élève et lui fait prendre conscience de ses qualités d'observatrice silencieuse.
Si on a lu le conte " Riquet à la houppe", on devine que ces deux enfants-là, le laid et la belle, vont se rencontrer un jour mais quand et comment?
Roman plein de  sensibilité, belle analyse des personnages, beaucoup de  fantaisie mais aussi très curieusement , surprenante étude des oiseaux, passion de Déodat.

Voir catalogue. Lu par Anne-Catherine DUFOUR  ♥♥♥                              

                                  Roland est mort de Nicolas Robin

Voici un petit roman à l'humour décalé, un rien cynique mais d'une grande sensibilité.
Notre héros est un homme, la quarantaine, quitté par sa compagne, sans enfant ni travail dont le voisin de palier, Roland qu'il ne connaissait pas, vient de mourir. Adepte du Campari et des films pornos, il ne semble rien pouvoir changer à sa vie, préférant se laisser aller, tout en se sentant constamment jugé. N'a-t-il pas raté sa vie?
Jusqu'au jour où il hérite de Mireille, le caniche de son ex-voisin ainsi que de l'urne funéraire de celui-ci dont il voudra à tous prix se débarrasser...
En filigrane, on retrouve une réflexion sur la solitude et le nécessaire conformisme de l'individu dans nos sociétés.

Voir catalogue. Lu par  Fanny Wojciechowski ♥♥♥

       Les fondamentaux de l'aide à la personne revus et corrigés Jonathan Evison

 J’ai beaucoup aimé ce roman plein d’humanité, d’émotion et d’humour. La situation de départ est terrible : un divorcé dont les enfants sont morts, un jeune homme en fauteuil roulant avec une espérance de vie limitée (le jeune homme, pas le fauteuil), cependant pas de pathos dans le livre, juste des personnages singuliers, attachants que l’on prend un grand plaisir à suivre sur les routes des Etats Unis. Un livre qui fait du bien (« feel good book » en anglais) tout en traitant de thèmes très sérieux.

Voir le catalogue. Lu par Patricia DULAC ♥♥♥ 

Dieu n'habite pas la Havane de Yasmina Khadra

  A Cuba, à la fin des années castristes,  à l’heure des privatisations, le Buena VISTA  café vient d’être cédé à une grosse fortune : Juan  del Monte, afro-cubain , la soixantaine, en  est  le chanteur-vedette sous le nom de « Don Fuego », adulé de tous les touristes qui passent et de l’élite cubaine , ne vivant que pour son art.

 Soudain, il n’a plus de travail et doit courir le cachet. Cette déchéance lui permet de redécouvrir « la vraie vie »  des cubains différente de celle qu’il a vécu en tant que chanteur de samba.

 Il habite dans une maison avec sa sœur Séréna, son mari, ses enfants soit 12 personnes .Parmi eux son fils avec qui il n’a aucune relation. La vie y est difficile à plein temps aussi il se promène dans le quartier. Il rencontre une jeune fille  de 20 ans, Mayensi farouche, méfiante et sans abri venue à la Havane chercher du travail. Elle est « rousse et belle comme une flamme ». Et tout de suite il en tombe amoureux passionnément.

 Elle ne sait plus où aller, elle a faim, froid : il l’amène dans la maison de sa sœur qui l’accueille. En compensation de cet hébergement, Mayensi aide Serena au ménage. Un jour un fils de Séréna agresse cette beauté : la fille le griffe et s’enfuit. Don Fuego la cherche désespérément dans toute la ville. Il la retrouve, lui avoue son amour pour elle et vivent ensemble quelques temps. Saura-t-il qui est cette jeune femme en réalité ? Qu’adviendra-t-il de cette improbable histoire d’amour ? Son amour de la musique lui permettra peut-être  de garder espoir en des lendemains heureux …

 Quel est donc le rapport ente l’histoire et le titre du roman ? A la Havane, l’Homme est livré à lui-même face à une vie dure et inclémente. On peut lire dans le roman : « A la Havane, Dieu n’a plus la côte. Dans cette ville qui a troqué son lustre d’autrefois contre une humilité militante faite de privations et d’abjurations, la contrainte idéologique a eu raison de la Foi. » . A la Havane, il faut être du « Parti » pour survivre .

 C’est une histoire où chaque concept retrouve son contraire : de l’amour à la haine, de l’espoir au désespoir, de la chute à l’ascension. L’auteur nous fait  pénétrer les mystères du cœur humain en conflit avec la raison, l’essence même de l’homme, toujours avec cette obsession de « ne pas passer à côté de sa vie »

 Un bon roman détente, cette histoire sur la vieillesse, le milieu des cabarets, au style limpide, fluide.

 Voir le catalogue. Lu par Chantal NORMAND♥♥

                                            Tant que dure ta colère Asa LARSON

   Au nord de la Suède, dans la région de Kiruna, à la fonte des neiges, le cadavre d’une jeune fille nommée Wilma est découvert, elle était partie avec son compagnon faire de la plongée. Après enquête, il s’avère qu’elle a été assassinée.

 Une enquête bien menée pour ce thriller où des secrets enfouis pendant  la période sombre des années 1940 vont refaire surface.

  Malgré quelques longueurs, j’ai apprécié ce livre agréable à lire où le suspense est garanti.

  voir le catalogue. Lu par Anne-Marie KOOPMANS ♥♥  

                                     L'insouciance de Katherine TUIL

 La 1ère partie de ce roman se déroule en Afghanistan, on y retrouve un lieutenant de l’armée française Romain Roller qui termine sa mission et rentre en France, il va retrouver sa famille et recommencer une nouvelle vie avec tout ce qu’il vient de vivre.

 Les autres  personnages : Marion une journaliste, François Vely un homme d’affaire riche et enfin  Osman politicien intuitif qui a commencé sa carrière comme médiateur dans une cité de Clichy sous Bois.

 Dans ce livre il est question : de guerre en  Afghanistan, de communication, d’antisémitisme, de politique et de manœuvres politiciennes, de terrorisme et d’enlèvement et enfin de la reconstruction de l’Irak là où se retrouveront tous les personnages.

  Un  très beau livre, dense surtout au début.   

voir le catalogue. Lu par Marie-Agnès MULET ♥♥♥

                                Les Chemins de Compostelle de Jean-Claude SERVAIS Tome 1 et Tome 2

 C’est l’histoire de 4 personnages qui décident de partir pour faire les chemins de Compostelle pour des raisons différentes. Ils partent d’un endroit différent : Bretagne, Alpes, Mont St Michel et Bruxelles.

 C’est une BD très instructive : l’auteur y parle d’alchimie, de fabrication de bière, contes bretons … Et puis il y a une enquête …à suivre

 C’est une BD déroutante au début mais intéressante ! Il faut la lire en prenant son temps.      

Voir le catalogue. Lu par Marie-Agnès MULET ♥♥♥

A la fin le silence de Laurence TARDIEU

La narratrice ressent un besoin viscéral d’écrire sur la maison de son enfance qui doit être mise en vente ; une maison « refuge » emplie de rires, de chaleur, avec ses odeurs familières, ses bruits, et où résonnent encore les voix de ses aïeux aujourd’hui disparus. Une maison où, lors de chaque retour, elle y retrouve un sentiment de quiétude, de bonheur qui l’étreint et la rassure…

Puis, la narratrice se retrouve au cœur de la vague d’attentats qui s’abat sur Paris dès janvier 2015. Et, là, à nouveau, tout s’effondre violemment sous elle. La violence de ce monde extérieur percute de plein fouet son monde intime. A partir de ce moment, comment continuer à écrire sur la maison alors que la ligne de démarcation entre l’intérieur et l’extérieur n’est plus ? Alors que le monde lui est « rentré sous la peau » ? Comment écrire sur la maison de son enfance après «  ça » ?

L.Tardieu nous fait part de ses sentiments en alternant les chapitres sur ces deux ruptures qui finalement se rejoignent.

Avec une belle écriture agréable à la lecture et sans verser dans le « mélo », elle nous confie ses réflexions, ses angoisses, ses peurs mais aussi ses espoirs. Une prose intelligente, de longues phrases parfois où l’on perd son souffle, où l’on s’égare, où l’on tombe, avant de retrouver et de reconquérir « un sentiment de joie intérieure »

Voir catalogue. Lu par Catherine MALBRANQUE ♥♥

 

 




 

                                  

Un peintre américain assez jeune, veuf et renommé s'installe dans une belle maison sur une île en face de Sfax en Tunisie. Il se lie d'amitié avec une famille tunisienne. La mère décéde et il devient un second père pour les 2 enfants et il enseigne avec beaucoup d'exigence  la musique a la fille et le dessin au garçon. 
Cela dure plusieurs années.
Le jeune homme se radicalise et rentre dans un groupe lié  au terrorisme islamique et on aborde une toute autre histoire en relation avec la politique et la situation politique de la Tunisie,la formation des terroristes.

J'ai  trouvé ce livre très intéressant surtout en cette période,avec les attentats en Belgique. On comprend comment se passe le recrutement chez les jeunes.
Note : 3 j'aime

Page 5 sur 33