Erreur
  • Erreur lors du chargement des données de flux.
 
Accueil > Coups de coeur > du comité de lecture > Comite de lecture 117 janvier 2015

Comite de lecture 117 janvier 2015

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer PDF


 

Réunion du comité de lecture de janvier 2015 (n°117) : commentaires

Quand les anges tombent de Jacques-Yves BOSCO

 

bosco1Accusé de meurtres et viols sur enfants, Vigo, dit le Noir s’échappe de la prison après avoir été condamné à perpétuité même s’il a toujours clamé son innocence. Par vengeance il kidnappe 5 enfants dont les parents ont une relation avec son affaire. Les événements s’enchaînent et nous entraînent dans ce haletant suspense où se mêlent horreur, cynisme et humour et d’où émergent de très beaux moments tendres. L’écriture est ciselée, incisive. C’est un tourbillon d’événements. On se laisse prendre par l’action jusqu’à la dernière page ! Polar captivant. Sélectionné pour le prix Polar 2015. Voir le catalogue. L'avis de Chantal NORMAND ♥♥♥♥

Le Secret du Graal de Glenn COOPER

Arthur Malory est passionné par les mystères du Graal. Ce qui est intéressant, c’est cette quête de cooper1quelque chose (le Graal ou calice utilisé par Jésus Christ durant la cène et ayant contenu le sang de ce dernier), mais également une quête spirituelle et surtout la façon dont on s’y emploie selon les époques et les moyens de recherches.Voir le catalogue. L'avis de Claire CHAGNON ♥♥

La Mondaine Tome 1 de ZIDROU et Jordi LAFEBRE 

zidrouAvril 1944. Alors que Paris subit les assauts des bombes, à l'abri, dans le métro souterrain, Louzeau se remémore son arrivée au sein de La Mondaine comme jeune inspecteur, avant la guerre. Ses collègues aux méthodes parfois limitent, la traque du vice, la ligne entre la droiture et la dérive si difficile à ne pas franchir ! Et puis sa mère surprotectrice, son père prêtre défroqué interné dans un asile d'arriérés. Les illustrations sont de qualité, le texte épuré. Cette BD m'a plu. A réserver aux adultes. Une histoire en 2 tomes.

Voir le catalogue. L'avis de Catherine MALBRANQUE ♥♥♥

 L’amour et les forêts d’Eric REINHAERT         

À l'origine, Bénédicte Ombredanne a voulu rencontrer l’auteur (Eric Reinhardt) pour lui dire combien son reinhardtdernier livre avait changé sa vie. Une vie sur laquelle elle fit bientôt des confidences à l'écrivain, l'entraînant dans sa détresse en réaction au harcèlement continuel de son mari. Ennuyeux !

                                                           Voir le catalogue. L'avis de Daniel FOURNIER ♥

Via Crucis de Geneviève REUMEAUX et René CHARLET  reumaux5 

Une nuit, Georges Albert surprend sa femme avec son amant, ce dernier a un fusil, se sentant menacé, Georges Albert le tue. Tout porte à croire au crime passionnel mais pour Georges Albert ce n'est que le début d'un long chemin de croix. Ce suspense m'a beaucoup séduite ! Le point de vue des deux héros écrit tour à tour et la comparaison avec les stations du chemin de croix sont très originaux ! Une balade en Flandre nous est proposée, rythmée par la beauté du chant et de la musique : les auteurs sont deux passionnés ! L'écriture est belle, je me suis plongée avec beaucoup de plaisir dans l'histoire, je me suis laissée surprendre à chaque station et j'étais impatiente de découvrir la dernière ! Je mets quatre livres! Voir le catalogue. L'avis de Brigitte HOUVENAGHEL ♥

 

Les Baisers du soleil de Marlène JOBERT                    

jobert1Dans cette autobiographie Marlène Jobert, actrice puis auteur de livres pour enfants,  nous invite avec émotion à la suivre depuis son enfance jusqu’au destin exceptionnel qui fut le sien. J’ai  passé un super moment avec ce livre dans lequel elle raconte tous ces moments uniques en tant que comédienne, les rencontres exceptionnelles qui ont éclairé sa route, les anecdotes amusantes et aussi les blessures secrètes qu’elle a vécues.

Très agréable à lire.                                  Voir le catalogue. L'avis d'Anne-Marie KOOPMANS  ♥♥♥ 

 Ça peut pas rater de Gilles LEGARDINIER

Une fois de plus, Gilles Legardinier nous livre une comédie où une jeune femme qui vient d'être abandonnée par le compagnon qu'elle idolâtrait décide de changer radicalement. Se rendant compte qu'elle a été trop gentille, elle décide de devenir "Marie la méchante", pour la joie du lecteur. Elle est la narratrice du roman et partage avec nous ses états d'âme et ses péripéties. C'est une lecture agréable qui fait parfois sourire et qui détend mais je garle gardinier1de une nette préférence pour Complètement Cramé du même auteur. Voir le catalogue. L'avis de Patricia DULAC ♥♥

Les Hommes meurent, les femmes vieillissent d’Isabelle DESESQUELLES

desesquelles1Dix portraits de femmes, quatre générations, une famille ; naître, grandir, aimer, donner la vie ou mourir, elles sont toutes à la veille de ces heures qui marquent une existence. (1ère  sélection du prix Femina) «La bouche la plus scellée n'empêchera pas un corps de révéler ce qu'on a fait de lui». Un arbre généalogique aurait aidé à s’y retrouver dans cette famille. Beaux portraits. Voir le catalogue. L'avis d'Anne-Catherine DUFOUR ♥♥♥

Cataract City de Graig DAVIDSON           

C'est un roman puissant par sa force de description presque cinématographique et assez rude par sa violence. L’ auteur y décrit une nature lumineuse, sauvage mais hostile, des hommes monstrueux ou davidson1paumés, des combats de boxes et de chiens et surtout une ville ouvrière. Cataract City qui ne laisse pas beaucoup de chance à ceux qui y restent. Pourtant nous dit l'auteur,  si on y tient le coup, ces hommes brisés, endurcis, deviennent plus beaux. Il s'agit d'une amitié pudique et indéfectible entre deux hommes unis depuis l'enfance par un événement exceptionnel. C'est aussi un roman sur la nostalgie du temps de l'enfance où rien ne semble plus réel qu'à ces moments-là. Le temps ensuite passe beaucoup plus vite. Nostalgie aussi des lieux de l'enfance,  ces endroits qui font de nous ce que nous sommes. J'ai adoré ! Voir le catalogue. L'avis de Fanny WOJCIECWSKI ♥♥

L’ordinateur du Paradis de Benoit DUTEURTRE

duteurtre1Le personnage Simon Laroche va apprendre à ses dépens qu’on n’entre pas au paradis comme dans un moulin. Il était le patron de la commission des libertés publiques, jusqu’au dérapage lors d’une émission de radio sur l’interdiction d’images pornographiques sur internet, dont il est consommateur c’est un avertissement ! Le droit à l’oubli sur le net n’existe pas. Benoit Duteurtre fait des allers-retours entre le paradis et la terre pour mieux décrire les dérives de notre société. A réfléchir sur l’internet et ses corollaires ! Voir le catalogue. Lu par Ginou FOURNIER ♥♥

 Illusions fatales de Rachel ABBOTT            abbot1

 Pour son 1er roman l’auteur nous plonge dans les secrets les plus inavouables de la bonne société anglaise. Un thriller plein de violence, de haine et de sexe. Du suspense de la 1ère page à la dernière. Bravo à Rachel Abbott ! Voir le catalogue. L'avis de Jean-Pierre BOULET. ♥♥♥

Colère noire de Jacques SAUSSAY 

                 saussey1  Un bon livre avec tous les ingrédients ! La découverte d’un mort dans sa baignoire, Est-ce un suicide, un accident, un meurtre ? Le mort avait plus d’ennemis que d’amis. Enquête vraiment intéressante et bien ficelée ! J’ai aimé. Voir le catalogue. L’avis de Christiane BOULET ♥♥♥

                                    Prix Médicis : Terminus radieux d'Antoine Volodinevolodine

L’auteur imagine une fin du monde où la Russie a triomphé mais est devenue invivable, du fait d’accidents nucléaires. Kronauer, un brave soldat essaye de poursuivre le rêve soviétique dans lequel il se retrouve par hasard dans un kolkhoze, mais est manipulé par le chef  Soloviev. Ce livre est en fait un conte, présentant une critique acerbe de l’union soviétique, l’auteur manipule le second degré et fait apparaitre la manipulation mentale, l’éloge des camps de rééducation. Un bijou de surréalisme. Voir le catalogue. Lu par Philippe DEKEIRLE ♥♥♥♥

                                 mauger1   Les Evaporés du Japon de Léna Mauger et Stéphane Remael

Le suicide au Japon est un phénomène connu et évalué à 33 000 décès par an, celui de l'évaporation l'est beaucoup moins. On estime à 100 000 le nombre annuel d'évaporés qui disparaissent de la société officielle. Ils rejettent la société officielle où la charge sociale et économique leur devient insupportable, surtout depuis le début des années 90. Du jour au lendemain, ils quittent leur domicile, abandonnent leur famille, démissionnent de leur emploi et disparaissent des faibles dispositifs sociaux en ne laissant aucune trace dans leur fuite du système. Cette enquête très intéressante sur ce phénomène des disparitions volontaires est révélatrice de la société et de la culture nippones. Voir le catalogue. Lu par Philippe VERBRUGGHE ♥♥