Erreur
  • Erreur lors du chargement des données de flux.
 
Accueil > Coups de coeur > du comité de lecture > Comite de lecture 115 novembre 2014

Comite de lecture 115 novembre 2014

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer PDF

 

Réunion du comité de lecture de novembre 2014 (n°115) : commentaires

 Le Royaume d'Emmanuel Carrère

carrere1Pendant un certain temps, l’auteur, Emmanuel Carrère, a été un fervent chrétien, un brin mystique. Aujourd’hui, il n’est plus croyant, il s’interroge et veut comprendre pourquoi deux mille ans après, Jésus fascine encore. Il mène une longue enquête sur la naissance de l’église à travers l’histoire des premières communautés chrétiennes au lendemain de la mort de Jésus et spécialement les écrits de l’apôtre Paul et de l’évangéliste Luc, il pense y trouver la réponse. Le sujet est  intéressant,  on apprend beaucoup sur cette période mais j’ai  trouvé ce livre ou plutôt cette enquête difficile à lire, des passages hors sujet auraient pu être évités, 630 pages, je m’en suis lassée. Voir le catalogue  L'avis d'Anne-Marie Koopmans ♥♥

Le triangle d’hiver de Julia Deck

deck1Ce livre aurait pu s’appeler « manuel d’un mauvais écrivain» !  J’avais promis de le lire pour donner mon avis. C’est mal écrit et sans finesse, c’est tout et n’importe quoi. Histoire baroque.

Voir le catalogue L'avis d'Alain Koopmans 

Deep Winter de Samuel W.GAILEY

gaily1Danny, simple d'esprit, ne sait que faire du cadavre qu'il vient de découvrir le soir même de son anniversaire ! Ce corps, c'est celui de Mendy sa seule amie. Ce roman est très bien construit. L'écriture est très belle : des descriptions magnifiques et des portraits bien menés. Il ne laisse aucun répit ! On passe par les sentiments les plus divers : la colère, la haine, la tristesse ou encore la peur. Tout y est excessif.

Tout est tragique ! Voir le catalogue L'avis de Brigitte HOUVENAGHEL ♥♥

Qu'attendent les singes de Yasmina KHADRA

khadra1Une jeune fille est retrouvée morte avec un sein arraché dans un bois à Alger. Nora Bilal, jeune commissaire, enquête et le fait d'être une femme ne lui facilite pas la tâche. Même s'il s'agit d'un polar, là n'est pas tout le roman ! Yasmina khadra décrie l'Algérie d'aujourd'hui. Une Algérie lugubre où sévissent les apparatchiks (militant politique) qui pourrissent le système politico-administratif et qui ont droit de vie et de mort sur chacun. L'intelligentsia (classe sociale engagée) est détruite et le peuple terrorisé. Les protagonistes ressemblent à des antihéros mais ils nous font entrevoir une lueur d'espoir dans ce monde ultraviolent et corrompu. La dernière scène très sanglante sonne comme un exutoire, une volonté d'agir et de se débarrasser des tyrans pour sauver l'Algérie. L'enquête tient en haleine et l'écriture est fluide. Ce roman se lit d'une traite. Voir le catalogue L'avis de Fanny WOJCIECHOWSKI ♥♥♥

Le Cercle des femmes de Sophie Brocas                    

brocas1Magnifique 1er roman, très féminin. Au moment des funérailles d’une arrière-grand-mère, quatre générations de femmes se trouvent confrontées à la découverte d’un douloureux secret de famille. C’est un peu un roman initiatique car le Cercle des femmes démontre qu’un secret de famille peut marquer toute une descendance. Cette famille très attachante a laissé peu de place à l’élément masculin dans le huis clos familial, sans jamais en saisir la raison. Lia, l’arrière-petite-fille saura-t-elle rompre cette fatalité, transformer ce sentiment de trahison en pardon, sa colère en bienveillance ? Une écriture pleine de fraîcheur qui nous entraîne d’une page à l’autre dans une galerie de personnages féminins touchants et  fantasques. On a hâte de connaître l’issue de cette belle histoire. Voir le catalogue L'avis d’Anne-Catherine DUFOUR ♥♥♥♥

Les mots qu’on ne me dit pas de Véronique POULAIN 

poulain

Comment grandit une enfant dont les deux parents sont sourds ? Véronique Poulain répond en racontant son quotidien de petite fille et d'adolescente. C'est un livre court et très riche, plein de situations drôles ou émouvantes qui nous donnent un autre regard sur le handicap. C'est une très bonne lecture, bien qu'un peu courte. Voir le catalogue L'avis de Patricia DULAC ♥♥♥

Le dernier gardien d’Ellis Island de Gaelle JOSSE

josse1Le trois Novembre 1954, le centre d’immigration des Etats-Unis va fermer ses portes. Le directeur John Mitchell se remémore et écrit dans un journal sa vie avec sa défunte femme Liz, toutes les rencontres qu’il a faites dont celle de Nella une femme mystérieuse. Beaucoup d’émotions, récit captivant, écrit avec finesse sans apitoiement mais réalisme. On se prend à aimer tous ces hommes et ces femmes qui sont passés par Ellis Island et à espérer pour eux. «Pendant quarante-cinq années - j'ai eu le temps de les compter -, j'ai vu passer ces hommes, ces femmes, ces enfants, dignes et égarés dans leurs vêtements les plus convenables, dans leur sueur, leur fatigue, leurs regards perdus, essayant de comprendre une langue dont ils ne savaient pas un mot, avec leurs rêves posés là au milieu de leurs bagages.»  Voir le catalogue

L'avis de Chantal NORMAND  ♥♥♥ 

On ne voyait que le bonheur de Grégoire Delacourt

delacourtL'histoire d'Antoine issu d'une mère absente et d'un père sans fantaisie .

Une réflexion sur le rôle du père, qui, dévoré par son travail ne parvient pas à donner toute satisfaction au titre de sa paternité et n'assure pas le bonheur de ses enfants .

Livre un peu déconcertant dans la première partie, du fait de flashback perpétuels, après une tragédie familiale et devient plus intéressant dans les deux parties suivantes. Voir le catalogue

L'avis de Philippe DEKEIRLE ♥♥

Joyland de Stephen King

 king1J’ai pris ce livre suite à la lecture de la 4ème de couverture. Je m’attendais à passer une nuit blanche et à mourir de peur à chaque bruit dans la maison, ce qui n’a pas été le cas. C’est ce qui m’a déçu.

Il y a quand même du positif, la description du fonctionnement de ce parc d’attractions familial est intéressante et bien documentée. Voir le catalogue L'avis de Claire CHAGNON ♥

L’homme qui voulait voir tous les pays du monde d’André Brugiroux

brugiroux1Soixante années de voyage de 1955 à 2014 à travers le monde, découverte de soi et des autres. Il vit toutes les aventures sans moyens, des rencontres, met sa vie en danger. Il meurt presque de soif dans le désert, il a eu la chance de rencontrer des gens pour lui tendre la main et le relever. Pour ce baroudeur la terre n’est qu’un pays et tous les hommes en sont les citoyens ! Pour moi c’est une superbe leçon de vie. Cet auteur était présent lors du 14e salon du livre le 5 octobre 2014. Voir le catalogue L'avis de Ginou FOURNIER ♥♥
Etrange sabotage de Pierre D’OVIDIO

ovidio1

Le six décembre 1947 le rapide Lille-Paris déraille à 10 minutes d’Arras faisant 20 morts et 45 blessés graves. Le sabotage ne fait aucun doute. La guerre est finie depuis bientôt 3 ans mais le rationnement est toujours en vigueur, les grèves se multiplient. Qui a intérêt à faire ce sabotage ? Les communistes, la SFIO (La Section française de l’Internationale ouvrière), le MRP (Le Mouvement républicain populaire, le RPF (Le Rassemblement du peuple français) Evidemment l’affaire n’a jamais été élucidée. Voir le catalogue L'avis de Jean-Pierre BOULET ♥♥

36 chandelles de Marie-Sabine ROGER

 roger«Mortimer s’est préparé à mourir le jour de ses 36 ans, comme cela a été le cas pour tous ses ascendants mâles. Il a quitté son travail, rendu son appartement et vendu sa voiture».  A vous de découvrir le dernier livre de Marie-Sabine Roger et comme toujours c’est un vrai bonheur, l’humour, la tendresse et l’émotion sont au rendez-vous et cela fait un bien fou. Après ses précédents succès, notamment La tête en friche et Bon rétablissement, tous deux adaptés au cinéma par Jean Becker, Marie-Sabine Roger revient avec un roman plein d’humanité, aux personnages émouvants. Une belle réflexion sur le sens de la vie !

Voir le catalogue Lu par Isabelle DUCATILLON ♥♥♥

Pas pleurer de Lydie SALVAIRE salvayre1

Dès la première page j'ai su que ce roman me plairait pour deux raisons. Parce qu'il pose tout de suite les deux faits qui le structurent, la liberté et sa répression. L'action se déroule en Catalogne pendant l'été 1936, où, sous les ordres de Franco les phalangistes bénis par l'église catholique espagnole se soulèvent contre la République. Montse, la mère de Lydie Salvayre a quinze ans et c'est une mauvaise pauvre parce qu'elle ouvre sa gueule. En se rendant avec son frère Josep à Lérida elle découvrira la liberté, l'espoir, l'amour, mais aussi les exactions du camp républicain et l'opposition interne entre anarchistes et communistes. De son côté Georges Bernanos s'invite dans le roman d'abord pour soutenir le camp des généraux puis pour rapidement dénoncer les atrocités phalangistes dont il est le témoin. Les deux camps font écho. Ensuite le style magnifique de Lydie Salvayre est vif, percutant, enveloppant et l'utilisation du fragnol, mélange de français et d’espagnol, ravive au plus juste la force des sentiments.

Prix Goncourt mérité ! voir le catalogue Lu par Philippe VERBRUGGHE ♥♥♥♥