Erreur
  • Erreur lors du chargement des données de flux.
 
Accueil > Coups de coeur > du comité de lecture > Comité de lecture 114 juin 2014

Comité de lecture 114 juin 2014

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer PDF

 Réunion du comité de lecture de juin 2014 (n°114) : commentaires

 

Le Bois du rossignol de Stella GIBBONS

gibbonsCe roman est une réédition, il paraît en 1938 pour la première fois. Même si le thème n'est pas nouveau, on y retrouve de jeunes héroïnes romantiques, des amours improbables et des protagonistes richissimes, il n'en reste pas moins un régal. C'est un style un peu désuet à la "Jane Austen" et une écriture subtile et sarcastique sur les rapports sociaux de l'époque. On y suit deux familles de la bonne société anglaise, l'une conservatrice et puritaine et l'autre, moderne et vivant dans l'excès. L'auteur y trouve matière pour ses intrigues amoureuses. N'étant pas toujours tendre avec ses personnages, il réussit à les rendre comiques. C'est un roman drôle où l'auteur décortique avec volupté la psychologie de ses personnages. Un vrai plaisir.

L'avis de Fanny WOJCIEWSKI ♥♥♥ 

La Mort en tête de Sire Cédric

sire cedricDans une chambre d’enfants, une scène d'exorcisme tourne au drame. Vous lirez très vite ce thriller divertissant au rythme endiablé. Vous aimerez le couple d'enquêteurs réputés pour leur efficacité et attachants. Vous serez surpris par le tueur en série obsédé par ses proies et très intelligent. Vous aurez peur pour l'enquêtrice Eva. Vous serez captés par une chasse à l'homme haletante faite de rebondissements et agrémentée d'un côté fantastique qui s'intègre bien dans l'histoire.

L'avis de Brigitte HOUVENAGHEL ♥♥♥

La Femme au carnet rouge d'Antoine LAURAIN

laurainComédie romantique qui rend hommage au besoin de merveilleux qui sommeille en  nous. Une jeune femme se fait voler son sac, un soir, à Paris. Un libraire le trouve par hasard abandonné près de sa librairie. Pas de moyen d’identification directe mais une foule d’objets dont un carnet rouge dans lequel sont inscrites des pensées, des phrases qui laissent entrevoir des traits de caractère, des émotions ressenties par la propriétaire. Voilà l’homme qui s’improvise détective !  Au fur et à mesure qu’il déchiffre les pensées secrètes de Laure, le jeu de piste se mue en quête amoureuse. Humour, coïncidences, retournements de situation, on se laisse facilement entraîner dans cette jolie histoire bien écrite.  (Un peu dans le style de Jolie libraire dans la lumière). Voir le catalogue L'avis d'Anne-Catherine DUFOUR ♥♥♥

 Dernier tango à Lille de Blandine Lejeune

lejeuneUn meurtre est commis dans le Vieux Lille. Mais qui était vraiment Daniel Libbovitch, ce brillant psychanalyste, grand danseur de tango et irrésistible séducteur ? Le commandant Boulard mène l'enquête sur fond de tango lillois et nous fait voyager dans notre belle capitale des Flandres au rythme de cette envoutante danse argentine. J'ai bien aimé ce polar régional et vibré au son du tango argentin. (Le dimanche soir, en été, les danseurs de tango se retrouvent sur la place de la Vieille Bourse pour le plaisir des yeux et des oreilles des badauds).

Voir le catalogue. L'avis de Catherine MALBRANQUE ♥♥

La fille de mon meilleur ami d'Yves RAVEY                     

raveyWilliam promet à son meilleur ami, sur son lit de mort, de rechercher  sa fille Mathilde dont il n’a plus de nouvelles et de s’en occuper. Et tout commence là, Mathilde, après des soins en asile psychiatrique, cherche à revoir son fils Roméo, dont elle a perdu la garde, élevé par son ex-mari. William va essayer d’obtenir une entrevue entre Mathilde et son fils. En bravant la loi, Yves Ravey nous entraîne alors dans une histoire mouvementée, tentatives de chantage et de vol,  problème d’argent, fausse identité, le tout dans une atmosphère de roman noir à la Simenon. Ecriture concise, rapide, toujours en équilibre entre force et finesse, l’auteur nous tient en haleine jusqu’au dernier instant. Voir le catalogue. L'avis de Chantal NORMAND ♥♥♥

Prendre soin de l’enfant intérieur, Faire la paix avec soi de Thich Nhat Hanh

nhat hanhCe livre se lit très facilement et nous éclaire avec simplicité sur les moyens de nous libérer de nos blessures d’enfance afin d’avoir plus de compassion et de compréhension envers nous-mêmes, mais aussi envers ceux qui nous ont fait souffrir. Voir le catalogue. L'avis de Patricia MARTINEZ ♥♥♥♥

 Comment braquer une banque sans perdre son dentier de Catharina Ingelman-Sundberg

ingelmanC'est une histoire pleine d'humour dont les protagonistes sont cinq retraités de 77 à 84 ans. Persuadés qu'on est mieux traité en prison que dans leur maison de retraite, ils se lancent dans les braquages. On suit avec plaisir les péripéties de Märtha, chef de la bande, Stina, Anna-Greta, le Râteau et le Génie quand ils font "la maison de retraite buissonnière". C'est une lecture très agréable, pleine de fantaisie qui nous fait passer un bon moment. Voir le catalogue. L'avis de Patricia DULAC ♥♥♥

 Colère noire de Jacques SAUSSEY

colere noireUn industriel est retrouvé mort dans sa baignoire. Tout laisse penser au suicide mais cela ne convainc pas le capitaine Magne. IL commence à enquêter sur le douteux personnage et met à jour des éléments anciens qui réorientent l’enquête qui se complexifie à mesure tout en l’amenant à des protagonistes très éloignés. Du bon suspense, une intrigue originale. L'avis de Marie-France BRAURE ♥♥

 Madame Liu de Zhang Yihe

yiheL’auteur, fille d’un homme politique chinois, intellectuelle aujourd’hui reconnue en Chine a passé dix ans en camp de rééducation par le travail dans les années 1960. Elle narre la vie quotidienne, faite de brutalités et d’amitié avec ses codétenues. Ce premier roman est aussi l’occasion de méditer sur la nature humaine en général et surtout chinoise, et la société à cette époque et peut-être encore maintenant. Un peu ennuyeux et répétitif. Voir le catalogue.

L'avis de Daniel FOURNIER ♥

 Le tango de la vieille garde d’Arturo Perez Reverte

perez reverteMax Costa, après avoir connu la misère, est devenu danseur mondain, vivant de ses charmes et de ses larcins. Il croise Macha qui est la femme d’un célèbre compositeur, une première rencontre sur un transatlantique en route vers Buenos Aires et le tango de leur passion les mènera dans une danse périlleuse où ils connaîtront les bas-fonds de Buenos Aires, l’espionnage. C’est un roman d’amour d’un autre temps. Je trouve qu’il y a beaucoup de longueurs. Voir le catalogue. L'avis de Ginou FOURNIER ♥

 

 La Figuière en héritage de Françoise Bourdon

bourdonEnfant abandonnée, placée dans une famille d'agriculteurs ardéchois, Mélanie vit une enfance douloureuse avant de partir pour Valréas. Là, elle est recueillie par une cartonnière, Sylvine, qui tente de lui faire oublier son passé et lui apprend son métier. Mais sa rencontre avec Alexis producteur d'absinthe, va bouleverser sa vie. La jeune femme va dès lors consacrer toute son énergie à la distillerie, sans jamais oublier son passé. Entre amours contrariées et drames familiaux, dans une Provence riche de traditions, Mélanie cherche sa voie et son indépendance. Un intérêt pour les descriptions plus que pour l’histoire. Voir le catalogue.

L'avis de Claire CHAGNON ♥♥