Accueil > Accueil

comité de lecture

COUP DE COEUR : JUIN 2019

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer PDF

En attendant le jour de Michael Connelly

C'est un grand classique où Michael Connelly, fidèle à lui-même, met en scène la police de Los Angeles avec son quotidien : meurtres, vols, drogues. Mais cette fois ce n'est pas l'inspecteur Harry Bosch  qui mène l'enquête mais un nouveau personnage, un peu atypique, Renée Ballard, tout aussi déterminée et qui n'hésite pas, elle non plus, à suivre ses pistes personnelles en dehors de ses attributions.

Renée Ballard travaille de nuit et selon la procédure doit transmettre les dossiers de la nuit à l'équipe de jour.

Elle ne peut pas suivre les dossiers. Mais comme elle ne veut pas "lâcher" ses pistes, elle continue de son côté à enquêter contre l'avis de son coéquipier et de son chef de service.

D'où conflit avec son supérieur le lieutenant Olivas, qui n'a pas toujours été "cool" avec elle.

Nous suivons donc deux enquêtes principales, le passage à tabac d'un transsexuel et une fusillade dans un bar.

Ballard, à force de ténacité, finit par comprendre que l'auteur de cette fusillade fait sans doute partie de la police, et, preuves à l'appui réussi à trouver le coupable après une enquête riche en péripéties - elle sera kidnappée,

Michael Connelly a créé un inspecteur - une femme pour une fois -  haut en couleurs, qui n'a pas été gâté par la vie

mais qui veut faire passer la justice et son métier avant tout et qui obtient des résultats au risque de briser sa carrière

en bravant sa hiérarchie. J'ai appris beaucoup sur le fonctionnement de la police en Californie, avec ses failles mais

aussi sur les techniques récentes employées. Un léger goût de déjà vu mais c'est un bon livre et un scénario bien

mené.

 

3 livres pour Nicole

Pour plus d'informations, cliquez ici ---

 

Cotton county de Eleanor Henderson

 1930 à Florence, petite ville de Géorgie, un des états les plus conservateurs et ségrégationnistes des États-Unis. Le racisme est une évidence, il fait partie intégrante de la culture locale et se transmet de génération en génération.

On découvre un comté avec ses plantations de coton à perte de vue. La vie y est rude pour tous les fermiers. Seul un homme, George Wilson a fait fortune grâce à la vente d'alcool prohibée et exerce son pouvoir sur la petite ville.

A travers la vie des "Jesup", famille de métayers blancs, on suit les vicissitudes de cette Amérique sudiste.

L’accouchement de la jeune Elma Jesup déclenche un cataclysme dans la communauté: l 'un des enfants étant noir et sa petite soeur blanche. S'ensuit alors le lynchage d'un jeune homme mais quelle est donc la responsabilité de chacun face à la mort de cet homme?

Dans ce roman que l'on vit comme une saga avec ses nombreux rebondissements, se mêlent aux secrets de famille, les blessures raciales de tout un pays.

 

4 livres pour Fanny

Pour plus d'informations, cliquez ici ---

 

 La guerre des pauvres d'Eric Vuillard

Vers 1500, dans le Saint Empire Germanique, Thomas Müntzer, théologien, assiste à l’âge de 11 ans à la pendaison de son père.

Eric Vuillard nous entraîne sur ses pas.

Mais d’abord, il revient deux siècles plus tôt. En Angleterre où un certain John Wyclif a une idée, celle  de traduire la bible en anglais puis il affirme que le clergé devrait vivre dans la pauvreté évangélique et  que la transsubstantiation est une abberation mentale et pour finir il prône pour l’égalité des Hommes. Le pape se fâche !

Aujourd’hui, le moindre mode d’emploi est en anglais et on le parle partout. En ce temps là, on parlait le latin.L’anglais restait le langage des chiffonniers. Bien sûr Rome le condamne et il meurt isolé.

Mais ses paroles émergent et se propagent, d’autres disciples se mettent en chemin et répandent ses pensées partout où ils passent.

Dans ce livre, Eric Vuillard nous raconte la vie de Thomas Müntzer.Celui-ci prêchait les paroles d’évangile et célébrait la messe en Allemand. Comme Wyclif, il sera exécuté et pendu comme son père. Pendant ce temps, Luther traduisait la bible en allemand.

"Une taxe en plus et les exaspérés sont ainsi, ils jaillissent un beau jour comme les fantômes sortent des murs."

Petit livre mais super !

 

4 livres pour Anne-Marie

Pour plus d'informations, cliquez ici ---

 

Algérie, une guerre française : Tome 1 (derniers beaux jours) de P Richelle et A Buscaglia

Série historique, plébiscitée par la revue Historia.

Cette bande dessinée est l'une des premières à raconter la vie d'un famille française en Algérie à l'aube de ce qu'on appellera à l'époque les "événements", période de notre histoire que le titre de l'album souligne du mot "guerre".  Ce premier tome, qui en annonce quatre autres, plante le décor avec un grand souci d'authenticité dans la description de la vie coloniale établie après cent ans d'occupation. Très documentée, l'approche se veut globale: le récit remonte à l'implication des régiments algériens dans la seconde guerre mondiale et noue intelligemment les fils de la montée des tensions. L'auteur reconstitue un environnement colonialiste sans clichés ni lourdeurs, peignant l'évidence des inégalités sociales et des manipulations diverses.

Le dessin, peut-être trop simple mais servi par des couleurs lumineuses, rappelle la bande dessinée des années 1950 et en cela, permet de poser les ambiances. Le dessin des visages en particulier participe du récit en soulignant souvent l'évolution des sentiments des personnages ce qui, rendant le texte superflu et ajoute de la fluidité à l'ensemble.  L'intelligence du scénario consiste à mêler destins individuels et Histoire collective en adoptant le point de vue de gens ordinaires dont la vie va être bouleversée par la force d'événements" qui les dépassent totalement.

Il y a beaucoup de finesse dans cette bande dessinée pédagogique sans jamais devenir cours magistral.

 

3 livres pour Jeannine

Pour plus d'informations, cliquez ici ---

 

Les mains de Louis Braille d'Hélène Jousse

Coup de cœur !  Livre magnifique et très intéressant.

Louis Braille perd la vue accidentellement à 3 ans.

À dix ans, il rejoint l'Institut des jeunes aveugles. Lui qui aura été bercé par l'amour de ses parents dans un monde édulcoré de gentillesse et de bienveillance, il découvre à l'Institut  la méchanceté et cruauté des enfants et du directeur qui sont pour lui une rude épreuve.
Dans son apprentissage de la vie, Louis grandira avec la frustration de ne pouvoir avoir accès aux livres. Aucune méthode n'existe dans ce courant du XIXe siècle. Il sera marqué par sa rencontre avec le militaire Barbier, inventeur d'une machine qui grave sans qu'on y voie, une méthode d'écriture et de lecture nocturnes utilisée par l'armée pour transcrire des messages dans le noir complet.
Louis Braille n'aura jamais qu'une seule quête : donner des yeux aux doigts. Que ceux-ci permettent de voir les mots.

C’est à travers les yeux de Constance, jeune veuve scénariste, que nous découvrons la vie de Louis, qui devient « son Louis » car la vie ne l’a pas non plus épargnée puisqu’elle se retrouve seule après le décès de son mari.  Elle nous fait aussi découvrir comment se construit un film, comment un scénario s’étoffe. Quel travail !

Excellent travail documentaire de l’auteure. Très beau premier roman.

 

 4 livres pour Anne-Catherine

Pour plus d'informations, cliquez ici ---

 

Tu verras maman, tu seras bien de Jean Arcelin

Pour la première fois, le directeur d’un EHPAD témoigne
Pendant près de trois ans, Jean Arcelin a dirigé un EHPAD dans le sud de la France, avant de renoncer, épuisé par un trop-plein d’émotions et révolté par la faiblesse des moyens mis à sa disposition. Il a côtoyé le pire mais aussi le beau : l’existence de vieilles personnes isolées, le plus souvent sans visites, qui s’accrochent à la vie, se réconfortent, reconstituent des parcelles de bonheur.
Des femmes et des hommes qui l’ont ému aux larmes, l’ont fait rire aussi, et dont il raconte avec tendresse le quotidien.

C'est avec réalisme que cet homme très empathique nous conte son expérience, précisant cependant qu'il n'en fait pas une généralité, mais nous alerte. Il n'est pas le premier à tirer la sonnette d'alarme et il ne sera pas le dernier.
En refermant ce livre, on pensera longtemps à cette vieille dame apeurée, atteinte de la maladie d’Alzheimer, qui vit une histoire d’amour magnifique avec un homme handicapé ; un homme qui lui dit pour la rassurer : « Je serai ta tête, tu seras mes jambes ! »
On s’insurgera surtout contre ces entreprises qui, par souci d’économie, laissent « nos vieux » trop souvent seuls, livrés à eux-mêmes faute de personnel, humiliés par le manque de soins et d’attention. « Comme si la société tout entière, affirme Jean Arcelin, voulait les enterrer vivants… »
Un récit tendre et glaçant.
En 2018, 1,4 million de Français étaient en situation de dépendance. Nous serons 5 millions en 2060.
En fin d’ouvrage, des conseils pour choisir un EHPAD et des solutions concrètes pour relever l’un des plus grands défis de nos sociétés vieillissantes.

 

4 livres pour Anne-Catherine

Pour plus d'informations, cliquez ici --

 

M, le bord de l'abîme de Bernard Minier

Un bon Bernard Minier comme on les aime, qu'on a du mal à lâcher. Il a décidé de se pencher sur l'intelligence artificielle et même si l'intrigue est fictive, l'auteur précise que les informations sur l'intelligence artificielle sont vraies, de quoi faire froid dans le dos. L'histoire se passe à Hong Kong où une jeune française vient travailler pour l'entreprise M (Ming) qui espère devenir le leader en Intelligence Artificielle.  Une mort suspecte et nous voila embarqués dans l'aventure avec Moira. 

 

3 livres pour Patricia

Pour plus d'informations, cliquez ici ---

 

COUP DE COEUR : AVRIL 2019

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer PDF

J'ai du rêver trop fort de Michel Bussi.

Michel Bussi nous écrit " j'ai eu l'envie de surprendre mais aussi d'émouvoir" et c'est

exactement ce que j'ai ressenti en lisant cet excellent ouvrage.

D'un chapitre à l'autre nous passons de 1999 à 2019. Nathalie, dite Nathy, hôtesse de l'air comblée par

sa famille et son métier, mène une vie sans histoire, mais une série de coïncidences la replonge

dans son passé soit vingt ans plus tôt. Qu'est-il arrivé en 1999 lors de déplacements qui l'ont amenée

à Montréal - c'est de là que tout part - Los Angeles, San Diego Barcelone et Jakarta ?

Michel Bussi  nous entraîne dans la vie de Nathy qui n'a pas toujours été celle de cette dynamique

épouse et mamie.....

Les chapitres se passent en 1999  et nous livrent au compte-goutte des bribes d'explications et ceux de

2019 ne nous aident pas à comprendre....

Il faut deviner, supputer et chercher des explications, imaginer et chercher ce qui a bien

pu se passer. Beaucoup de suspense, d'émotion et de tendresse aussi. J'ai eu tellement envie de

découvrir la suite que je n'ai pas quitté le livre avant de connaitre le dénouement, bien surprenant

et émouvant aussi.

C'est très bien écrit malgré quelques petites invraisemblances peut-être mais on se laisse emporter

par la passion qui sème ses petits cailloux -comme le Petit Poucet - tout au long du livre.

Ca m'a bien plu.

4 livres pour  Nicole.

Pour plus d'informations, cliquez ici.....

 

La goûteuse d'Hitler de Rosella Postorino

C'est un roman bien écrit. Son style sobre renseigne progressivement le lecteur sur ses personnages et crée ainsi une envie de poursuivre.

L' empathie envers son héroïne est immédiate. 

On apprend qu'en 1942, Hitler, reclus dans son quartier général de Prusse Orientale, fait selectionner des jeunes femmes pour devenir les goûteuses de ses repas.

Contraintes par les nazis, leurs sentiments sont ambigus. Elles risquent leur vie à chaque bouchée qu'elles réclament pourtant de tout leur corps en cette periode de restrictions.

On suit l'histoire de l'une d'entre elles, Rosa, jusqu'à la chute d'Hitler qui rejoint alors son bunker de Berlin. A travers ces vies de femmes trés différentes, heureuses ou non de servir leur fuhrer, on y voit l'histoire du peuple allemand qui ne mange plus à sa faim, qui grelotte de froid et qui voit mourir ses hommes.

Malgré la guerre, notre héroïne ne peut s'empêcher de vouloir vivre sa jeunesse.

étonnant et émouvant !

3 livres pour Fanny.

Pour plus d'informations, cliquez ici.....

Les gratitudes de Delphine de Vigan

 C'est l'histoire de Michka,de Marie et Jérome

Michka est une vieille dame qui vit seule .Depuis quelque temps elle a des difficultés à trouver les mots justes,

elle n'arrive plus à s'occuper d'elle sans aides.

Marie qui est un peu la fille adoptive de Michka va devoir prendre la décision de la placer dans un établissement pour personnes agées.

Michka n'a pas eu d'enfants,elle s'est occupée de Marie qui habitait dans le meme immeuble et qui était souvent livrée à elle-meme,

des liens très forts se sont tissés.

Michka se retrouve dans cette petite chambre,son état général ne s'améliore pas ni son langage.

Jérome est orthophoniste et va travailler le langage et la mémoire avec Michka.

Jerome ressent beaucoup d'émotions auprès de Michka et va pouvoir réaliser le projet que Michka a porté toute sa vie

C'est un livre sensible sur l'accompagnement des personnes en établissement.

Comment accepter la perte de ses facultés physiques et intellectuelles,de son autonomie

vivre la solitude dans un lieu impersonnel,médicalisé mais avec cet espoir de rencontrer des personnes qui vont savoir vous écouter 

et vous donner de la bienveillance.

3 livres pour Jocelyne.

Pour plus d'informations, cliquez ici.....

La vie qui m'attendait de Julien Sandrel

« Ma petite Romane, on se connaît depuis longtemps, il faut que je vous dise : je vous ai vue sortir en larmes du bureau de ce pneumologue à Marseille. Pourquoi vous cachiez-vous sous une perruque rousse ? »
Romane, 39 ans, regarde avec incrédulité la vieille dame qui vient de lui parler. Elle n’a jamais mis les pieds à Marseille.
Mais un élément l’intrigue, car il résonne étrangement avec un détail connu d’elle seule : sa véritable couleur de cheveux est un roux flamboyant, qu’elle déteste et masque depuis l’adolescence sous un classique châtain. Qui était à Marseille ? Elle décide  d’y aller et  elle n'est pas au bout de ses surprises....

Ce roman est bien écrit. L'histoire est très bien ficelée et bourrée de surprises en tout genre même si on suppose rapidement une partie de l’intrigue. Je n'imaginais pas certains éléments et je n'ai pas du tout été déçue par la découverte. La fin est cohérente avec l'ensemble mais quand même très surprenante !

3 livres pour Anne-Catherine.

Pour plus d'informations, cliquez ici.....

 

COUP DE COEUR: MARS 2019

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer PDF

 

Né d'aucune femme de Franck Bouysse

Le prêtre Gabriel, un jeune curé, reçoit une femme en confession. Elle lui demande de recueillir sous la jupe d'une défunte de l'asile, qu'il devra bénir prochainement, deux cahiers et d'en faire la lecture.

Ce sont les cahiers de Rose.

Nous sommes au XIX ième siècle en France, Rose va être vendue par son père un misérable fermier à un maître de Forge. Elle n'a que 14 ans.

C'est l'histoire de ce calvaire que va vivre cet enfant dans l'enfer du château où elle subira des tortures psychiques et physiques. Elle fera preuve d'une incroyable résistance grâce aux mots et aux sentiments qu'elle éprouvera pour le palefrenier.

Ce roman poignant rend hommage à la puissance des mots et à ceux qui les maîtrisent.

3 livres pour Philippe V

Le baiser de Sophie Brocas

Camille est une avocate sérieuse mais qui exerce son métier sans grande passion. Elle va accepter une affaire bien singulière qui sera d’identifier le propriétaire d’une sculpture de BRANCUSI (un sculpteur roumain) appelée « le baiser » qui est scellée sur la tombe d’une jeune inconnue. Elle va devoir remonter le fil de l’histoire de cette jeune exilée russe TANIA qui s’est réfugiée à Paris en 1910.  Le livre nous parle de la vie de Tania à Paris en 1910, ainsi que de Camille à l’ère d’aujourd’hui mais aussi du monde de l’Art.

J’ai apprécié le fait qu’il y ait plusieurs histoires dans une même histoire. J’ai suivi avec curiosité l’évolution de ces 2 femmes à 2 époques différentes qui ont chacune une soif d’indépendance et de liberté et qui vont batailler pour arriver à l’approcher.

Le monde de l’art m’est inconnu, et les codes de ce milieu sont effleurés subtilement  sans alourdir le roman.

La difficulté d’être une femme libre  et la bataille pour y arriver m’ont touché et je remercie le hasard d’être né sur ce continent à cette époque.

3 étoiles pour Stéphanie

Jeu de massacres de James Patterson et d'Howard Roughan

C'est une enquête qui a pour toile de fond ,New-York. Un tueur laisse sur sa victime une carte à jouer et un livre écrit par un professeur de l'Université de Yale, Dylan Reinhart.un criminologue très connu.

La policière chargée de l'affaire, Elizabeth Needham, se rapproche donc du professeur 

et lui demande de l'aider dans sa traque à l'assassin.

Plusieurs meurtres sont ainsi perpétrés avec chaque fois une carte à jouer pour signature.

Le professeur pense que ce n'est pas une signature mais plutôt un indice qui devrait leur 

permettre de trouver le nom de la prochaine victime.

Nous entrons donc avec les enquêteurs dans ce jeu du chat et de la souris.

C'est très psychologique et bien mené ; on découvre que les victimes avaient toutes quelque

chose de pas joli joli à leur actif, on flirte avec la corruption, la politique - en la personne du

Maire de New-York - bref le lot habituel d'une société ; on ne s'ennuie pas, la lecture est

agréable avec des chapitres courts et rythmés.

3 livres pour Nicole 

Battements de coeur de Cécile Pivot.

Anna rencontre Étienne qu'elle embauche à la maison d'édition où elle travaille.

Très vite elle est enceinte et Gabriel nait , puis, c'est  Hugo qui  pointe le bout de son nez, Hugo ne dort pas la nuit  , c'est difficile , et Etienne reste de plus en plus à la maison pour s'occuper des enfants, Hugo est diagnostiqué autiste , Etienne et Anna se séparent ,Anna s'occupe d'avantage des enfants et surtout de Hugo qui demande énormément d'attentions

Anna partage sa vie entre le travail et sa maison ,

Elle s'autorise des sorties et des aventures d'un soir  ,elle n'envisage rien d'autre et y trouve son équilibre.

 

Paul est paysagiste  , il travaille énormément , son travail est pour lui une passion ,

 Il est père de deux enfants Rose et Tom,

 Il est très investi dans son travail et survole le reste,il vit seul et comme Anna se contente de rencontres d'un soir et de sorties chez les amis.

Anna et Paul se rencontrent et Paul invite Anna au restaurant.

,ils sont diamétralement opposés

elle aime la mer , il aime la campagne

elle est bordélique , il est maniaque

elle se couche tard , il s’endort tôt

 

ils vont vivre une histoire merveilleuse pendant 10 ans , un amour passionnel 

puis c'est la séparation

Les médicaments et le désespoir d'Anna , Hugo qui devient adulte , Gabriel qui étudie la médecine ,

L'amitié toujours présente de Matthieu,tous ces personnages , on vit avec eux ,c'est fort ,,,,,,Battements de cœur le titre prend tout son sens dans les dernières pages du roman...

4 livres pour Annie.

 

 

 

 

COUP DE COEUR DU COMITE FEVRIER 2019

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer PDF

Le sillon de Valérie Manteau

Ce livre, entre fiction et réalité, est le récit d'une déambulation à Istanbul en 2016, année du putsch.

Une jeune française y a rejoint son amant turc mais la relation amoureuse se délite. Elle entend parler de Hrant Dink,  écrivain et journaliste, figure de proue de la communauté arménienne en Turquie, militant pour la paix, abattu le 19 janvier 2007 par un jeune militant nationaliste devant le siège de son journal "Argos", mot qui, en turc comme en arménien, signifie le "sillon" et décide de lui consacrer un livre, celui que nous lisons.  En essayant de comprendre le motif de la fin brutale de Hrant Dink, la narratrice creuse son propre "sillon" dans la métropole turque en rencontrant des artistes, des journalistes, des caricaturistes, des psychologues ..., tous engagés pour la liberté d'expression, qui vont lui apporter des bribes de réponses, lesquelles vont peu à peu redessiner les faits et le parcours du journaliste.

Ce livre rend hommage non seulement à Hrant Dink mais aussi à tous ceux qui, en Turquie, résistent à l'autoritarisme. J'ai bien aimé ce livre où s'entremêlent l'évocation de ce qui se passe dans la tête de la narratrice avec la description de ce qu'il advient dans les rues et le pays tout en retraçant l'histoire de ce journaliste assassiné, c'est pourquoi je lui décerne trois cœurs.

 

3 livres pour Jeannine.

 

Killeuse de Jonathan Kellerman

Grace Blades est une psychiatre reconnue, mais au lourd passif, enfant surdoué née de parents junkies, élevée en famille d’accueil jusqu’au jour où elle croise la route d’une personne bienveillante qui croit en elle et lui fait exploiter son intelligence hors norme.

Son côté obscur… ses liaisons fugaces au gré de ses pulsions… sa paranoïa… son entraînement aux sports de combat et aux armes à feu… son manque de sociabilité.

Mon avis : L’aspect  thriller c’est du déjà vu ( la belle héroine, au passé douloureux, surdouée , qui mène sa propre enquête !). Par contre, le parcours de Grace, en famille d’accueil, son côté enfant surdoué et la façon dont c’est abordé sont intéressants.

Une lecture plaisante mais sans surprise !

 2 Livres pour Catherine

 

Toutes les histoires d'amour du monde de Baptiste Beaulieu

Un jour, Denis trouve des lettres que son père Moise décédé depuis dix ans, avait écrite tout au long de sa vie pour une certaine Anne-lise qu’il ne connait pas.

Son propre fils, Jean, va alors essayer de remonter l’histoire de son grand-père afin de permettre à son père de comprendre qui était Moise mais aussi afin qu’il puisse renouer avec son propre père car ils se sont éloignés depuis quelques mois..

Dans la permière partie du livre, on découvre l’enfance de Moise et son histoire familiale qui traverse la première guerre mondiale, puis dans la seconde partie, c’est le Moise adulte qui subit la seconde guerre mondiale et qui doit prendre des décisions qui auront une influence énorme sur tout le reste de sa vie.

En parallèle, Tout au long de sa recherche pour découvrir le secret de son grand-père, Jean fait des rencontres qui lui permettent d’avancer, de grandir, d’évoluer et cela va lui permettre de se rapprocher de son père. 

Les grands thèmes du Monde sont évoqués comme par exemple l’amour, l’amitié, la famille, la naissance ou la mort à travers ces rencontres.

J’ai trouvé l’histoire de cette famille attachante, c’est une histoire pleine d’humanité qui peut parler à tous puisqu’elle explore la vie avec ses joies et ses peines mais aussi la mort.

Se lit facilement,

 

3 livres pour Stéphanie

Défense de nourrir les vieux d'Adam Biles

Les Chênes verts, un nom qui respire le calme. Cette maison de retraite de la campagne anglaise devrait être un havre de paix pour ses pensionnaires. Mais elle appartient à un conglomérat privé dont la priorité est de faire des économies.

Le personnel est aussi réduit que dépassé. Les familles et les visiteurs ne sont pas autorisés à apporter la moindre nourriture. En bref, la résidence ne correspond en rien au prospectus qui la vantait.

Résultat : d’un côté, des personnes âgées qui deviennent des enragées, livrées à elles-mêmes, contraintes de se battre contre la société et la sénilité, et, de l’autre, des aides-soignants — ou plutôt des « amis-soignants », comme il convient de les appeler — qui ont ordre de mater les rebelles.

C’est dans cette sorte de guerre du troisième âge qu’arrive Dorothy, 74 ans.

Ce roman est un concentré d’humour (très) noir sans tabou sur les espoirs, les frustrations, la solidarité et les désirs des « aînés ».

Parfois trop expérimental, il surprend mais ne laisse pas indifférent.

 

2 livres pour Philippe

 

La manufacture des histoires de Luc Fivet

Voici un roman qui m'a laissée perplexe.

Le sujet est intéressant car il traite de la manipulation des masses grâce à la mainmise des très riches sur certains médias et boîtes de communication. On y parle du pouvoir des mots accentué par les réseaux sociaux, des réputations qui se font et se défont au gré d'articles de presse et d'informations en continue qu'on ne prend plus le temps de vérifier. Le mensonge devient la réalité. On est dans un monde amoral produit par des classes dirigeantes et qui ne profite qu'à elles seules.

Malheureusement, l'histoire reste superficielle. Il y a trop de choses à la fois, beaucoup d'incohérences et les personnages manquent d'étoffe.

C'est un joli conte ... à dormir debout.

 

 

La sagesse de Frédéric Lenoir

Les livres de Frédéric Lenoir ne se lisent pas comme un roman. Ils demandent beaucoup de réflexion, des annotations éventuelles, et une relecture. En général quand un de ses livres m’inspire, je l’achète pour prendre le temps de le lire.

Celui-là n’échappe pas à la règle.

Dans ce livre lumineux et dense, il nous interroge, répond aux questions que l’on se pose de façon  simple mais qui demande encore d’y réfléchir.

Il nous invite à nous  accorder au monde à trouver le chemin de la libération, à devenir aimants, bienveillants, positifs, à grandir dans la joie, passer du « moi » au « soi », à s’inspirer de la sagesse des enfants.

Un des chapitres les plus intéressants concerne les ateliers de philosophie qu’il a montés avec des enfants de primaire, les faisant réfléchir (philosopher) autour du monde actuel et de ses évènements.

Les enfants savent « philosopher » = s’étonner, se questionner et y réfléchir, nous devrions jamais nous lasser d’en faire autant.

 

 

la 16e séduction de James Patterson

Lindsay et son mari, tout deux policiers, passent une soirée au restaurant.

Une explosion se produit dans le musée voisin, ils se précipitent sur les lieux.

Un homme, Conner Grant, professeur de physique est planté, admiratif et prétend être l’auteur de cet oeuvre.

Le lendemain, il revient sur ses aveux, la police n’a pas d’autre suspect.

Un procès est organisé. Conner Grant désire assuré lui-même sa défense.

Cet homme est-il un manipulateur, fait-il parti d’un groupuscule ou juste un illuminé ?

Cette enquête nous entraîne à la recherche de preuves.

Une deuxième enquête est menée, celle d’un tueur en série.

La folie a toujours ses raisons pour tuer. Dans ce livre deux exemples démontrent le déclenchement de ses esprits criminels.

La lecture est agréable. On passe un peu vite d’une enquête à l’autre.

 

3 livres pour Anne-Marie

 

 Une douce lueur de malveillance de Dan Chaon

Un homme, Dustin Tillman, marié, père de deux garçons, psychologue , reçoit la visite d’un policier en arrêt maladie  qui lui demande de l’aider à enquêter sur une série de morts suspectes  selon lui. Il s’agirait d’un sérial-killer. Dustin accepte ce qui le met en porte-à-faux avec la déontologie de son métier.

Dustin Tillman a un passé plus que compliqué : ses parents ainsi que son oncle et sa tante ont été assassinés et c’est son frère adoptif, Rusty, qui a été arrêté et emprisonné. Dustin a  témoigné contre lui .Mais voilà que grâce aux tests ADN, vingt ans plus tard, Rusty est innocenté et libéré. Comment va-t-il réagir face à Dustin ?

Dustin, tout en enquêtant avec le policier va se confronter à ses propres problèmes : sa femme malade, ses garçons adolescents face à la drogue et à l’alcool, mais aussi à ses souvenirs de sa propre enfance, ses relations avec Rusty et les cousines , la découverte des cadavres des adultes.

Rien n’est clair dans ce livre. « Le nom qui peut être nommé n’est pas le vrai nom »Lao Tseu Tout personnage, toute situation est complexe. Ils interagissent de façon déstabilisante à tout moment.

Dan Chaon utilise plusieurs  moyens typographiques pour exprimer cette complexité et à travers tout le récit ; Il laisse des blancs au milieu de ses phrases, présente avec numérotation ses pensées ou propose les pensées de son personnage en plusieurs colonnes suivant l’idée que nous sommes une addition de « moi ».Un style direct, une écriture fluide. Il utilise les SMS, mais aussi un récit en colonnes pour une action en 3 points différents, des passages incessants entre le passé et le présent. C’est captivant.

Dan Chaon excelle dans l’analyse  psychologique de ses personnages et sa façon de nous manipuler. C’est un livre inclassable : roman noir, thriller, polar, roman psychologique ?

 

3 livres pour Chantal.                                                                          

 

 

COUP DE COEUR DU COMITE JANVIER 2019

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer PDF

Je sais pas de Barbara Abel

Emma, cinq ans, disparait lors d’une sortie de classe. Au bout de quelques heures et beaucoup d’inquiétude, la fillette est retrouvée. En revanche c’est Mylène son institutrice qui demeure introuvable. Or cette femme est diabétique et a besoin de son traitement au quotidien.

L’enquête qui s’ouvre fait découvrir peu à peu la personnalité très étrange de l’enfant. A beaucoup de questions, elle répond « je sais pas ».

Le lecteur est entrainé dans une course poursuite avec beaucoup de rebondissements. Les sentiments des personnages sont bien décrits, et l’on croit que chacun mène une vie tranquille et organisée mais pourtant tout le monde à quelque chose à cacher.

Angoisse et frissons garantis !

 

3 Livres pour Nicole.

 

Taxi Curaçao de Stephan Brijs

Le roman se déroule sur l'île paradisiaque de Curaçao, l'une des îles sous le vent des Petites Antilles, longtemps colonie néerlandaise, aujourd'hui état autonome au sein du royaume des Pays Bas.

Nous sommes dans les années 1960, pour son premier jour de classe un jeune garçon noir est déposé à son école par un chauffeur avec costume et casquette dans une superbe Dodge Matador d'un bleu profond.

Il fait sensation auprès de ses futurs camarades. Malheureusement il n'est pas aussi riche qu'il y parait, celui qui lui a ouvert la porte de ce magnifique carosse n'est autre que son père, chauffeur de taxi endetté jusqu'au cou.

Doué, intelligent et brillant Max veut sortir de sa condition par les études avec l'aide du narrateur, un prêtre noir, son instituteur et confident.

Mais les origines sociales et ethniques ne s’effacent que très difficilement dans cette société figée où la misère ne parait pas plus douce au soleil.

Taxi Curaçao est un roman fort et poignant, une sombre histoire, empreinte de gravité mais aussi de chaleur humaine, d’espoir et de rédemption. Un très beau roman qui fait réfléchir et qui pose la question de savoir si l’on peut ou non échapper à son destin.

Je me souviendrai longtemps de la fin de ce roman.

 

3 livres pour Philippe V.

 

Soldat ? jamais ! de Gérard Leretour

Gérard Leretour a vingt ans. Il vit en Normandie et travaille comme manœuvre dans une usine. Appelé au service militaire en 1929, il refuse de rejoindre son régiment car sa "conscience lui interdit de porter les armes". L'histoire de Gérard Leretour est avant tout un plaidoyer pour la paix qui raconte le combat qu'il a mené contre l'autorité militaire pour se faire reconnaître comme objecteur de conscience.

Dans une note préliminaire, il explique les raisons qui motivent sa ligne de conduite puis il détaille non seulement les exactions auxquelles il a dû faire face mais il nous livre aussi l'évolution de ses sentiments, ses réflexions et les démarches qui ont mené à sa réforme en 1933. Gérard Leretour a fondé en 1936 la Ligue des Objecteurs de Conscience mais il faudra attendre 1963 pour que soit reconnu le statut d'objecteur de conscience et mis en place un service civil alternatif.

Ce texte, non dénué d'humour, sans velléité idéologique, écrit dans un style clair et direct à l'image du pragmatisme et de la détermination de l'auteur, est enrichi d'un dossier où sont reproduits des documents d'époque éclairé par un libellé d'Edouard Sill, historien, qui renseigne sur l'atmosphère qui régnait en Europe entre les deux guerres mondiales.

 

 3 livres pour Jeannine.

Une autre fin du monde est possible de Pablo Servigne, Raphael Stevens et de Gauthier Chapelle

Ce livre fait office de suite de leur précédent livre « comment tout peut s’effondrer ». Depuis ce premier livre, la science de l’effondrement est entrée dans le langage courant et depuis des effondrements ont déjà eu lieu (chute de la biodiversité, disparition de certaines espèces, diminution des ressources naturelles…). L’idée de ce nouvel opus est de faire l’hypothèse d’un emballement global des catastrophes et de mieux s’y préparer.

 

4 livres pour Stéphanie

Leurs enfants après eux de Nicolas Mathieu

Ce roman est une ode à la jeunesse, au corps, au risque et à cette volonté de se sentir vivre. Nicolas Mathieu a la sensibilité et le ton direct et incisif nécessaire pour décrire la rage et la fragilité de l’adolescence. A travers l’histoire de trois adolescents venant de milieux différents dans les années 1990 : enfants de « prolos », « d’immigrés » ou de « petits bourgeois », c’est aussi la société que l’auteur analyse et décortique. Il y dénonce également les violences sociales.

Entre amour, sexe, alcool et drogue, on les suit pendant six ans chaque été. Ils ont tous la même volonté de fuir une Lorraine sinistrée et d’échapper à des parents dont ils ont honte.

Il s’agit de propos très sombres, de points de vue implacables, durs et assez généraux qui m’ont laissé un avis mitigé sur le roman même si l’on est tenu par l’envie de savoir ce qu’ils deviennent.

Un roman qui ne laisse pas indifférent.

 

3 livres pour Fanny.

 

Tout ce qui nous répare de Lori Nelson Spielman

Erika est agent immobilier et vit à New York. Divorcée, elle vit avec ses deux filles : Kristen et Annie. C’est la rentrée, Erika a promis à ses filles de les accompagner en voiture à l’université. Malheureusement, ce jour, la maman a un rendez-vous professionnel qu’elle ne peut annuler. Les filles vont devoir prendre le train. Dans la matinée, une terrible nouvelle lui ai annoncé…le train de ses filles a déraillé…Kristen fait partie des victimes mais pas Annie qui, finalement, n’a pas pris le même train que sa sœur.

Le temps passe mais la douleur persiste. Erika se noie dans le travail pour oublier, jusqu’au jour où elle obtient des mails de provenance inconnue…Des mails dont le texte est identique aux phrases que sa mère décédée dans des conditions mystérieuses disait.

 

3 livres pour Jocelyne.

 

 

Page 1 sur 2

  • «
  •  Début 
  •  Précédent 
  •  1 
  •  2 
  •  Suivant 
  •  Fin 
  • »